Accueil > Technique photo > Qu’est-ce que la photo numérique ?

Qu’est-ce que la photo numérique ?

mercredi 24 juin 2009

Toute la partie analogique de l’appareil photo numérique comprise entre l’objectif et le convertisseur Analogique/Numérique s’appuie sur les mêmes principes que les anciens appareils argentiques si ce n’est le remplacement de la pellicule argentique par un capteur électronique. Ce n’est qu’à la sortie de l’amplificateur que les informations sont transformées en données numériques.

La partie analogique

L’objectif, pièce essentielle pour assurer la qualité des images, permet de canaliser une quantité plus ou moins importante de lumière vers le capteur selon sa construction. Plus le diamètre de l’objectif est grand, plus il sera capable de transmettre un flux important de lumière. Mais la caractéristique la plus importante de l’objectif est sa distance focale qui détermine un champ plus ou moins large, mais qui détermine aussi un flux lumineux plus ou moins important en déterminant l’ouverture réelle du diaphragme.

Le capteur recueille les intensités lumineuses d’une façon plus avantageuse que ne le faisaient les pellicules argentiques, c’est-à-dire qu’il sait faire correspondre à chaque niveau d’intensité lumineuse une tension électrique complètement proportionnelle. Et bien sûr après la conversion des données en numérique, cette correspondance linéaire est conservée.

L’amplificateur joue le rôle de correcteur de sensibilité, le capteur ne pouvant pas changer de sensibilité. C’est un circuit électronique qui permet d’augmenter le niveau du signal recueilli à la sortie du capteur. Chaque palier d’amplification exprimé en ISO double la luminosité et généralement les appareils proposent entre 6 et 8 paliers. Plus on augmente la sensibilité ISO, plus la pureté de l’image est affectée par le "bruit" électronique, phénomène qu’on peut comparer au grain de la photo argentique.

La partie numérique

Le convertisseur analogique/numérique transforme les valeurs électriques en valeurs numériques codées. Le codage ou quantification peut être plus ou moins précis : un codage sur 10 bits par exemple ne permet d’obtenir qu’un millier de valeurs intermédiaires (1024 exactement) alors qu’un codage en 14 bits permettra d’en obtenir 16 fois plus (16384 exactement) mais va créer des fichiers plus lourds à traiter.

Le fichier RAW (fichier brut) conserve toutes les informations numériques de l’image. Selon le choix de l’utilisateur, le fichier RAW est soit directement copié sur la carte mémoire, ou interprété par le logiciel interne (firmware) et dans ce cas, c’est un fichier JPEG qui sera envoyé vers la carte mémoire.

La carte mémoire joue le rôle d’un disque dur qui conserve les fichiers-images. Ceux-ci ne sont jamais effacés lors de l’extinction de l’appareil photo. La rapidité d’écriture est un critère aussi important que la taille de la mémoire.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?